Entretien avec Didier Guillou

devenu Responsable adjoint distribution chez France Boissons, après avoir débuté en qualité de chauffeur-livreur.

Quelques mots sur votre parcours ?

À l’issue d’une formation au métier de Technicien Maintenance des Réseaux Informatiques, j’ai effectué plusieurs missions en qualité d’intérimaire, notamment dans les métiers de manutention et de livraison. Je me suis ensuite engagé dans l’armée de terre en tant que sous-officier. Puis, j’ai à nouveau accepté différentes missions intérimaires, tout en continuant à me former. J’ai alors validé mon permis poids lourds et ma FIMO (formation transport de marchandises).

 

Comment êtes-vous entré chez un grossiste en boissons en tant que chauffeur-livreur ?

J’ai accepté un premier emploi en tant que chauffeur-livreur dans le cadre de mes missions intérimaires tout en poursuivant mes recherches afin d’accéder à un emploi plus stable. France Boissons avait publié une annonce correspondant à mon profil, j’ai immédiatement tenté ma chance.

C’est à ce moment-là, il y a 8 ans, que l’aventure a commencé : j’ai débuté avec un contrat d’un mois en mars, puis un contrat saisonnier le mois suivant pour obtenir un CDI en septembre de la même année.

 

Que retenez-vous de cette expérience de chauffeur-livreur ?

Sans hésiter, l’ambiance dans l’équipe, entre chauffeurs-livreurs. Le métier est physique, mais c’est toujours un plaisir de tous nous retrouver le matin autour d’un café, avant de partir en tournée.

Ensuite, l’autonomie en lien avec ce métier : je suis libre d’adapter mon plan de tournées notamment en fonction de la connaissance que l’on a de nos clients et de leurs contraintes ou attentes en matière d’horaire de livraison ou encore des aléas de circulation et de temps. Cela facilite l’organisation de nos journées et nous responsabilise dans la chaîne qui participe à satisfaire nos clients.

Enfin, j’ai toujours souhaité travailler dans une entreprise dynamique et qui affiche des perspectives d’évolution. France Boissons a en ce sens répondu à mes attentes.

 

Quel a été l’élément déclencheur pour candidater au poste de responsable-adjoint distribution ?

J’ai toujours affirmé vouloir faire ma carrière au sein d’une même entreprise. Au cours des huit années à exercer le métier de chauffeur-livreur, j’ai appris énormément de choses et cela m’a permis de comprendre comment fonctionne le schéma logistique. J’ai donc décidé de postuler, en interne, pour devenir responsable-adjoint distribution.

 

Depuis combien de temps occupez-vous ce poste et pourriez-vous nous décrire rapidement en quoi il consiste ?

Je suis en poste depuis le mois d’avril 2022, période durant laquelle j’ai commencé à me familiariser avec mes nouvelles fonctions et les différents logiciels. Mon nouveau poste consiste à préparer et organiser les tournées des chauffeurs-livreurs, trouver des solutions de livraison lorsque des erreurs, des oublis, des manquements et autres problèmes se présentent, en adéquation avec tout le personnel (le service technique, commercial et la direction).

Puis, je dois gérer les stocks, les rentrées et sorties de marchandises ainsi que les inventaires.
Enfin, et avec mon responsable, nous avons la charge de la gestion du calendrier de l’équipe de chauffeurs-livreurs, notamment concernant les vacances et l’organisation des formations. …

 

Quelles qualités sont nécessaires, selon vous, pour parvenir à ce poste ?

Il faut savoir comprendre ce qui a pu générer une erreur et instaurer de nouveaux processus afin qu’elle ne soit pas reproduite, ce qui est particulièrement complexe dans notre métier.

Enfin, et surtout, l’écoute. J’encadre une équipe de chauffeurs-livreurs, je me dois donc d’être réceptif aux remontées d’informations liées à leur quotidien. Cette écoute me permet notamment d’optimiser les tournées et de mieux tenir compte des conditions de livraison (caves, escaliers abimés, etc.).

En quelques mots, il faut être animé par l’envie, être rigoureux, polyvalent et avoir une forte capacité à anticiper.

Diriez-vous que votre expérience en qualité de chauffeur-livreur est un atout ?

La connaissance des clients, du terrain et des produits que j’ai développée en qualité de chauffeur-livreur est particulièrement utile pour appréhender mon nouveau poste à responsabilités. Mon expérience de chauffeur-livreur m’a permis de maitriser parfaitement un grand nombre de tournées, ce qui est un plus lorsque l’on a ensuite la charge de leur réalisation par d’autres. Enfin, je travaille avec l’équipe depuis quelque temps et c’est un vrai plus pour communiquer avec eux.

À PROPOS DE FRANCE BOISSONS :

Acteur responsable & engagé, France Boissons s’inscrit dans une trajectoire de neutralité carbone à l’horizon 2040 sur l’ensemble de sa chaîne de distribution.

Sur l’ensemble du territoire, France Boissons, filiale à 100 % du groupe Heineken, compte 2 400 collaborateurs, 71 centres de distribution et 15 plateformes logistiques qui servent chaque jour 50 000 clients, dont 80 % de Cafés-Hôtels-Restaurants (CHR).

EN SAVOIR PLUS

Sur le
même sujet

Vie en entreprise
Branche DCHD (IDCC 1536) Signature d’un nouvel avenant portant revalorisation de la grille des salaires au 1er août 2022
1 min.
Vie en entreprise
Covid-19 : la 7ème vague bouscule les entreprises
1 min.
Vie en entreprise
MAJ : Extension de l'accord sur les salaires minimas
1 min.
Vie en entreprise
Entretien avec Marie-Solène Deglise, la Directrice des Ressources Humaines de France Boissons
1 min.
Vie en entreprise
Entreprise & salariés aidants : la Plateforme RSE formule 24 recommandations
1 min.
Vie en entreprise
Égalité professionnelle : zoom sur l'emploi des femmes dans la branche DCHD
1 min.